Les coffres payants, bientôt assimilés à des jeux de hasard en Belgique ?

coffres-payants-bientot-assimiles-a-des-jeux-de-hasard-en-belgique

Les coffres payants ou loot boxes de certains jeux vidéo en ligne sont dans la ligne de mire de la Commission belge, qui estime que ceux-ci peuvent être assimilés à des jeux de hasard.

Si vous jouez à des jeux en ligne, vous avez peut-être, à un moment ou à un autre, déjà acheté un coffre à butin (ou loot box). Bien implanté dans le secteur des jeux vidéos, ce système permet aux joueurs d’obtenir des récompenses (= une sélection aléatoire d’objets nécessaires pour faciliter certains objectifs de quête), par le biais de coffres virtuels gratuits ou payants.

Certains éditeurs de jeux ont même peaufiné le concept, en permettant d’opter pour une catégorie de bonus en particulier. Un concept qui semble avoir trouvé ses limites, depuis que plusieurs autorités de régulation se sont penchées dessus. Et notamment la Commission belge. Qui se pose une fâcheuse question : le système des loot boxes peut-il être assimilé à un jeu de hasard ?

Overwatch et Star Wars Battlefront II en ligne de mire

L’origine de ce pavé dans la mare ? Star Wars Battlefront II et son système de récompenses, qui a engendré le mécontentement de certains joueurs. Car l’éditeur vendait des loot boxes dont le contenu aléatoire interférait directement avec le jeu. Un jeu dont la progression sans achat était jugée trop lente. Pire encore : certains éléments disponibles dans ces coffres étaient essentiels pour progresser dans les quêtes.

L’acheteur pouvait ainsi obtenir des avantages non négligeables lui permettant d’augmenter les dégâts infligés, de booster sa résistance ou encore de créer de nouvelles armes. Depuis, ce système lucratif impactant directement le gameplay a été suspendu… mais la polémique continue de faire rage. Notamment auprès de la Commission des jeux de hasard belge, qui doit prendre une décision. Car d’autres jeux, comme Overwatch, sont également dans le collimateur.

La loot box… bientôt considérée comme un jeu de hasard ?

Coffre au trésor, pochette surprise… peu importe son appellation : depuis l’affaire Star Wars Battlefront II, la loot box sème la zizanie. L’autorité belge de régulation a ainsi lancé une enquête, afin de déterminer si celle-ci doit être identifiée comme un jeu de hasard. Et son constat après une semaine de réflexion est clair : ce système de micro-transactions est effectivement assimilable à une activité de ce genre. Car il allie argent et hasard.

Pour l’instant, aucune décision radicale n’a été prise, ce qui laisse un peu de répit à Blizzard et compagnie. Mais nul doute que cette problématique ne tombera pas aux oubliettes. Car qui dit jeu de hasard dit forcément nécessité d’obtenir une autorisation. Ainsi que l’application d’une taxation supplémentaire pour le gouvernement belge… Même si celui-ci met davantage en avant les risques d’addiction pouvant en découler (d’autant plus que ce sont principalement les plus jeunes qui sont visés).

Avis des Joueurs

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mot de passe oublié ?

/ Inscription